EUROPE: THE FINAL COUNTDOWN

Une exposition de Scott King (GB) Avec : Isabelle Cornaro (FR), Philippe Decrauzat (CH), Cédric Hoareau (FR – LI), Scott King (GB), Nick Oberthaler (AT), Seb Patane (IT), Klaus Weber (DE)

9.11.12 – 08.01.13

 

http://www.zabriskiepoint.ch/wp-content/uploads/2011/03/Flyer.jpg

Alors que l’Académie Nobel s’apprête à remettre le prix Nobel de la paix à l’Union Européenne, l’artiste anglais Scott King, invité par Zabriskie Point, se propose de réfléchir à la fondation possible de l’European Museum of Unity (EMU).

Suivant le modèle du musée à croissance infinie de Le Corbusier auquel il adjoint les règles du jeu du cadavre exquis, l’artiste anglais a invité quelques artistes issus de différents pays européens, limitrophes de la Suisse, à imaginer une séquence de la maquette de cette future institution. Chaque contributeur a réfléchi à la manière de représenter architecturalement son pays dans ce vaste ensemble ? Le résultat final ne pourra être que le reflet de la diversité des sensibilités qui constituent l’Europe. Cette exposition présente un assemblage des premières maquettes comme une première étape de ce projet.

Si les turbulences économiques que traversent actuellement les institutions politiques européennes affectent le rêve de l’unité du continent, il est peut-être temps de considérer sous un autre angle les liens que nous entretenons les uns avec les autres. L’harmonisation de nos différents niveaux de vie n’est pas l’unique rêve de la construction européenne.

C’est de cette observation que démarre le projet de Scott King. Non sans ironie, l’artiste propose un collage post-moderne à la limite du grotesque. Il suggère qu’une forme chaotique non maîtrisée pourrait contenir nos différences. Les formes constitutives sont autant de fragments d’un tout impensable. La diversité produit une forme ouverte, fantaisiste et libérée de toutes contraintes.

Présenté à Zabriskie Point au centre de Genève, sur le rond-point de Plainpalais, l’étrange projet de construction est mis au défi de l’espace public. La maquette s’offre à la réflexion des passants suisses, européens et autres…

 

site 1

site 2

site 3

site 4

site 5Photos by Nathalie Rebholz